loader

‘’Monsieur dollar’’ dans la ville de Kinshasa: Des observateursredoutent un impactmitigé sur le pouvoir d’achat

Suite aux taux concurrentiel et à la fluctuation du taux de la Banque centrale du Congo, des observateurs économiques appellent à des mesures strictes pour éviter l’hémorragie sur le quotidien de la population.

Deux fois déjà depuis l’avènement du PrésidentFelixTshisekedi à la tête du pays que la monnaie dollarinquiète des chefs de ménagesàKinshasa.Selon des sources interviewées dans des coins de la capitale Kinshasa,nombreux interpellent les autorités de la République de prendre des mesures, pour éviterla baissedrastique du pouvoir d’achat des ménages.De plus, la baisse de la devisecrée un problème de change sur le marché. Des cambistes(termedésignant des vendeurs ambulants de la monnaie dollar dans des coins de Kinshasa),refusent de vendre la monnaie dollar, quand un kinois à besoin d’un dollar.Interrogé sur des conséquences de cette réalité au quotidien,  un étudiant témoigne : ‘’ des cambistes changentle dollar en franc congolais à un tauxconcurrentiel.D’aucunssont à 1.950 FC, 1.820FC, et 1.525 FCpour le dollar.Comme dans les universités nous payions en dollar,des étudiantsaurons un problèmepour accéderau dollar ‘’,déplore-t-il. Et de renchérir : ’’souvent, les Universités ne tiennent pas compte de la situation économique. Le dollar risque de handicaper encore la rentrée des Universités, redoute-t-il.

En circulant des pointschauds de la ville de Kinshasa, des cambistes déplorentla rareté du franc congolais surle terrain.Un observateuréconomiquepense : ‘’la spéculationmonétaire estfréquente dans la ville de Kinshasa. Des cambistes vendentla devise, ils font la loi. Le taux fixé par la Banque centrale duCongo n’est pas observée dans toute l’étendue de la ville province de Kinshasa.Le manque d’autoritérégulatrice sur le terrain de changetue l’économiquemonétaire de la RDC.Dans une seule ville, millecambistes, mille taux…Cette hémorragie devrait êtrestoppée. Il fautréglementerle circuit de change pour éviter que l’hémorragieinterne n’influencedes protagonistes économiques externes sur le marché de change.



Actualités Récentes