loader

Le pasteur Alex Matondo du Centre évangélique la Résurrection ‘’(…) Ne pas régulariser son mariage, c’est vivre dans le péché selon Dieu’’

Il n’est pas bon de considérer comme marié un couple qui a des relations intimes. Ce point de vue émane du pasteur Alex Matondo du Centre évangélique la Résurrection, s’exprimant sur le phénomène Yaka Tofanda. Pour l’Homme de Dieu, un couple marié aux yeux des hommes et de Dieu est celui qui a officialisé l’union devant les parents  à travers le mariage coutumier par la remise de la dot, civilement en observant la loi par le mariage civil devant l’officier de l’Etat-civil. Et, enfin, par le mariage Religieux confiant à Dieu cette vie conjugale. Le pasteur Alex dans sa passion en tant qu’encadreur des jeunes, des couples et des fidèles, estime qu’il n’est pas biblique de considérer qu’un couple qui vit maritalement a déjà rempli cet engagement. C’est pourquoi il explique que pour éviter le Yaka tovanda qu’il qualifie de débauche, que chaque homme ait sa propre femme et conjointe, se référant ainsi au passage biblique tiré du livre des Corinthiens 1 chapitre 7 au 2ème verset. En creusant davantage, le pasteur Alex confirme que le premier mariage est celui d’Adam et Ève comme on peut le découvrir dans le livre de Genèse. Le créateur avait trouvé que seul, Adam souffrait de la solitude, et avait compris qu’il n’était pas bon que l’homme soit seul. Il a mis à ses côtés Eve qu’il n’avait pas du tout forcé à vivre aux côtés d’Adam. Les deux qui avaient la possibilité de dire oui ou non pour passer leur vie ensemble, ont accepté de cheminer. Pour cette élite congolaise, dans un choix, il y a des critères et des préalables à observer, raison pour laquelle il affirme que ne pas régulariser son mariage, c’est vivre dans le péché selon Dieu. Dans sa casquette de Berger le pasteur Alex pense qu’un chrétien est appelé à choses plus grande préparé par Dieu et que la communauté attend de lui. C’est pourquoi le chrétien dans sa marche ne peut réduire sa vie au conformisme (soit le fait de monsieur ou madame Tout le monde). L’Eternel appelle ainsi ceux qui le suivent à répondre à un appel plus grand, c’est-à-dire être comme Jésus-Christ, lui appartenir et vivre dans un Environnement qui reflète sa gloire éternelle comme l’apôtre Paul le dit :’’ que tout ce que vous faites, faites-le pour la gloire de Dieu’’ (Colo siens 3:17 .Le Pasteur Alex déclarent que les hommes de Dieu ne peuvent cautionner le ‘’yaka Tofanda’’ car le mariage est une institution divine et les deux conjoints doivent en principe respecter les règles énumérées pour vivre une vie commune. Et les bergers sont là pour aider ceux qui veulent se lancer sur cette voie à accomplir la volonté de Dieu .l’Eglise est une structure qui ne refuse personne mais elle est censée prôner la vérité en rappelant au quotidien les personnes qui vivent dans cette situation leur état par rapport à la Bible. Surtout que dans le royaume de Dieu, on ne peut que semer la vérité inscrite dans le cœur humain, celle de porter les fruits par la constance avec pour référence Mathieu 19:4. L’église les pousse à sortir de cette situation. Des colloques sont organisés pour les accompagner. On ne peut alors pas dire, selon le pasteur Alex Gedeon Matondo, écrivain et passionné de la plume que l’Eglise a échoué à ce stade. Les pasteurs et pères de la foi n’ont pas le mandat de chasser les concernés de leur communauté mais ils ne peuvent leur confier de responsabilités. Ceci pour éviter à ce qu’on les prenne pour modèles en favorisant ce désordre a l’église. Le Rôle de l’Eglise pour décourager le phénomène libala yaka to fanda est d’enseigner la Parole telle que relevée à ce sujet, sans complaisance car certains couples, en dépit des les moyens qu’ils ont, manquent de volonté d’officialiser leur union. L’église ne peut concéder cela, de peur de les voir quitter l’Eglise. Les enfants issus de ce ‘libala yaka Tofanda’’ sont innocents et ne seront jamais maudits, a expliqué le pasteur en dépit de l’irrégularité de l’union de leurs parents. Car les enfants sont un don de Dieu.



Avenir Femme

Autres actualités

Christelle Muabilu se dit satisfaite de l’implication du Président de la République pour la représentativité des femmes dans le Gouvernement Sama Lukonde . Pour la responsable de l’ASBL’’

Juriste de formation avec une carrière professionnelle qui l'a hissée au sommet de la justice et défense des droits humains en RDC, Rose Mutombo Kiese est née le 19 mars 1960. Elle est seule femme

L’honorable Antoinette Kipulu, députée nationale avant ses nouvelles fonctions, assumera les charges de ministre de la Formation professionnelle et Métiers. Ceci ressort de la publication du gou

Contre le ‘’Libala yaka Tofanda’’, Christelle Muabilu directeur général de la Radiotélévision du Groupe L’Avenir en tant qu’Africaine, tient à préserver la culture qui exige que les

Il n’est pas bon de considérer comme marié un couple qui a des relations intimes. Ce point de vue émane du pasteur Alex Matondo du Centre évangélique la Résurrection, s’exprimant sur le phé

A l’occasion de la célébration de la journée Internationale des jeunes filles, commémorée chaque le 11 octobre, la ministre d’Etat, ministre du Genre, enfants et famille, Beatrice Lomeya Atil

Élevée au rang de Vice-Premier Ministre en charge du Plan du Gouvernement Ilunkamba, Elysée Munembwe Tamukumwe n'est pas seulement la première femme à occuper cette haute fonction depuis plus de

Depuis le 26 août 2019, le gouvernement Ilunga Ilunkamba a vu le jour. L'ordonnance nommant les membres de cette toute première équipe gouvernementale signée par le chef de l'Etat Félix Aantoine

Nommée Ministre d'Etat en charge du Genre, Famille et Enfants, Béatrice Lomeya Atilite était jusqu'alors Secrétaire Permanent adjoint du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (P

Il a fallu plusieurs mois de négociations pour que la République Démocratique du Congo soit dotée d’un Gouvernement de coalition de 66 membres. Une étape de la première transition pacifique d

Actualités Récentes